La Plagne

Trajet et arrivée à La Plagne

Il était presque 4h30 du matin et je n’avais toujours pas réussi à fermer l’œil de la nuit. Comment voulez vous dormir lorsque le froid règne ? Sans oublier le mal de dos et les crampes aux genoux. Assis par longues rangées de 2 sur des sièges peu confortables nous décomptions toutes les minutes restantes. De plus, les secousses étaient très désagréables et les ronflements de certains professeurs et l’odeur du carburant nous importunait. Comme vous l’avez surement constaté, j’étais bien dans un car.

C’est seulement à 8h que nous arrivâmes à Plagne 1800. L’arrivée fut assez brusque car notre bus s’était arrêté en plein milieu de la rue tout en bloquant la circulation. Dès lors, le chauffeur nous a annoncé que nous n’avions que 5 minutes pour décharger les 330 valises des collégiens et des professeurs réunis ainsi que quelques malles d’équipement assez lourdes. Le stress était au rendez-vous car beaucoup d’élèves une fois arrivés dans le centre ne voyaient pas leur valise. N’ayant pas beaucoup mangé durant le voyage, nous attendions avec impatience le petit déjeuner. Notre déception fut grande : le petit déjeuner n’était pas à la hauteur de nos attentes et nous regrettions déjà les délicieux petits plats de nos parents.

Castiaux Arsene, Debray Aurore, De Paepe Olivia, Di Giacomo Lucas

Proverbe africain

"Tout seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin"