Historique

Historique

Les racines rédemptoristes du Collège

Alphonse de Liguori

C’est le 9 novembre 1732 que la Congrégation des Rédemptoristes fut fondée par saint Alphonse de Liguori (1696-1787).

Ce “saint du siècle des Lumières”, hanté par la misère du “peuple abandonné de la campagne”, voulut “continuer le Christ-Sauveur en prêchant la Parole de Dieu aux pauvres”.

Il mise d’une part sur les missions paroissiales et d’autre part sur des écrits : ceux-ci connurent rapidement une grande diffusion et on compte aujourd’hui plus de 20.000 éditions de son Noël, La Voie du Salut, L’art d’aimer Jésus-Christ, Les Visites au Saint-Sacrement, Les Gloires de Marie, La Théologie morale.

La qualité exceptionnelle de ce travail lui vaudra les titres de “Docteur de l’Église” et de “Patron des confesseurs et des moralistes”.

Armoiries de l'Ordre des RédemptoristesTrès vite la Congrégation du Très Saint Rédempteur (Congregatio Sanctissimi Redemptoris - sigle C.ss.R.) se développa et essaima à travers le monde : c’est le 29 août 1832 qu’elle s’établit en Belgique sous la conduite du Père Passerat.

Sous la direction d’un Général qui réside à Rome, les religieux Rédemptoristes sont répartis en Provinces. La Congrégation se voue essentiellement aux missions paroissiales, aux retraites, aux missions étrangères et à l’apostolat dans les églises.

Pour faire mûrir les vocations, chaque Province tente de disposer d’un juvénat qui dispense, en internat, des études secondaires.

Au moment de la création en 1841 de la Province belge, un juvénat fut érigé à Esschen (Essen aujourd’hui) au Nord d’Anvers.

Sirault - Vue d'ensembleLe 18 mars 1930, des Pères venus d’Essen fondèrent à Sirault, bourgade située entre Ath et Saint-Ghislain en Hainaut, un juvénat francophone, l’a.s.b.l. “Institut du Christ-Roi”.

Le lundi 8 septembre 1930, 47 étudiants vinrent peupler le Château de Longfaufx, ancien pavillon de chasse que des Ursulines avaient transformé en couvent.

 

Ce fut le début d’une grande oeuvre apostolique qui amena beaucoup de ces jeunes à devenir Rédemptoristes.

 

L’installation du Collège à Ottignies

 

En 1960, les Rédemptoristes acquirent une propriété de 7 hectares à Ottignies et décidèrent d’y construire un nouveau Collège.

Le 3 avril 1965, le déménagement du juvénat de Sirault commença : c’était une époque où personne ne savait à quel destin était vouée une région qui accueillerait la plus ancienne Université du pays...

Les chambrettes du nouveau Collège hébergèrent 86 internes sous la conduite de leurs professeurs, tous Pères Rédemptoristes.

Le Père Lemmens se montra un constructeur inspiré et il demanda à deux jeunes architectes fraîchement diplômés de Saint-Luc, Caulier et Lepère, de construire un bâtiment dont la source d’inspiration fut le célèbre couvent de la Tourette près de Lyon, chef-d’oeuvre du génial Le Corbusier.

Bien que datant de la belle époque du béton, le Collège offre de magnifiques espaces de vie très lumineux dans un environnement exceptionnel.

Tous, nous avons le devoir de veiller et de contribuer à la sauvegarde de ce patrimoine.

Le nouvel établissement qui avait repris son enseigne “Christ-Roi” attribuée à l’époque de l’instauration de la fête du “Christ-Roi” par Pie XI connut un développement fulgurant : ouverture d’une section latin-mathématique en 1968, accueil à des élèves externes à partir de 1970, unique centre sportif de la région qui accumule les trophées.

Lors de l’instauration du rénové en 1978, le Collège compte 252 élèves. En 1986, au moment où le Collège commence à accueillir les jeunes filles, on dénombre 306 élèves.

Quand l’internat ferme ses portes en 1989, il y alors 443 étudiants. Depuis lors, le Collège n’a cessé de se développer et de réaménager des locaux qui accueillent aujourd’hui près de 1400 élèves.

 

Proverbe africain

"Tout seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin"